Le Coaching Pour Quoi Faire ?

Le coaching c’est être accompagné.e pour aller d’un point A (la situation actuelle, le présent) à un point B (son objectif, son rêve, son but, ce que vous désirez).

–> Définition en une phrase pour celles et ceux qui ont la flemme de lire jusqu’au bout. C’est cadeau !

Avant de rentrer dans les détails, soyons clair ; le mot « coach » ou en français « coche » vient du métier de « cocher », vous savez cette personne généralement de sexe masculin qui conduisait une grande voiture à chevaux dans les années 1830 ? 

Et bien la signification vient de là. Le coaching c’est l’art d’accompagner une personne d’un point A à un point B comme le faisait notre ami de 1830.

Alors non ça ne veut pas dire que le coaching est né dans les années 1800 ! ça veut seulement dire que l’on s’est inspiré de cette signification pour créer le courant du coaching.

Le coaching est un nouveau métier qui est apparu dans les années 1960 aux États-Unis. Et cela a fait un carton ! Il faut dire qu’ils ont la culture et la manière de pensée qui collent aux techniques et aux outils de ce métier. 

C’est un métier reconnu et approuvé aux États-Unis. La culture française et les dérives de certaines personnes ont un peu dénaturé le métier en France… mais le vent tourne ! Et les choses se réajustent.

Souvent un voile mystérieux pèse sur ce métier et on ne peut le lever que lorsque l’on prend part à l’aventure. Un jour prochain, nous pourrons dire à tout va –« J’ai RDV avec mon coach de vie ! » ou encore –« Je suis coach de vie. » ; et ce jour-là, tout le monde saura exactement de quoi on parle.

Avant d’aller plus loin, je vous propose de vous sonder et de répondre à ces questions mentalement :

Ainsi à la lecture de ce qui va suivre, vous pourrez comparer, identifier votre savoir, réfléchir à : pourquoi vous aviez cette image du coaching ? Ou encore, étiez-vous proche ou éloigné de cette définition ?

Il y a les coachs de sport (et les préparateurs mentaux), les coachs en nutrition, et depuis peu les coachs spirituels, entre autres. 

Dans ma catégorie : les coachs professionnels à destination des entreprises et les coachs de vie (coach en développement personnel, life coach : c’est pareil !) à destination des particuliers.

En réalité, la principale différence entre les deux, sera liée à la clientèle. Et la deuxième chose, à la spécialisation du coach. Mais il s’agit du même protocole, du même « tronc commun », des mêmes concepts. Libre au coach de se spécialiser dans ce à quoi il croit par la suite.

Les entreprises et les particuliers n’ont pas les mêmes besoins donc pas les mêmes objectifs. Là où le coaché #teamparticulier à des besoins liés à sa vie privée, son mental, ses besoins profonds, ses loisirs, ses problématiques personnelles ou encore une question de réflexion sur son avenir professionnel. 

Le coaché #teamentreprise aura des objectifs liés à son travail, aux questions managériales, à l’organisation, à la gestion du stress, au travail en équipe, au conflit relationnel, à la mise en place de projet, gestion du temps, organisation de l’entreprise, et problématique de dirigeants. Tout un programme !

Ainsi ce sont les objectifs de nos clients qui changent. Mais les outils, techniques, concepts sont les mêmes. Et surtout, le sujet est le même : l’humain. 

Humain dans son travail, humain dans sa maison : il s’agit de la même personne. Un coach certifié reçoit une formation solide dédiée à une clientèle de professionnels et d’entreprises qu’il peut décliner et donc se spécialiser par un cursus supplémentaire pour s’orienter vers du coaching de vie destiné aux particuliers.

Le coaching est une méthode d’accompagnement en développement personnel et/ou professionnel. Comme toute méthode, elle respecte un protocole. Elle vous aide à sortir d’une situation malaisante et/ou atteindre vos objectifs (les deux sont souvent liés).

Quant aux outils, ils sont nombreux et dépendent des spécificités et du parcours de formation du coach. Pour en citer quelques-uns : la programmation neurolinguistique (PNL), la communication non violente (CNV), l’analyse transactionnelle (AT), théorie de la Gestalt, méditation, sophrologie, l’ikigaï etc.

Concrètement pour le coaché c’est : Des heures et des heures d’entretiens, principalement du questionnement, des jeux, des dessins, des tableaux, des enquêtes, des tests et évaluations (simples ou psychotechniques selon les habilitations), des défis, des réflexions, des pauses aussi, encore des jeux, des phases d’introspection et de recherche. 

Il peut aussi y avoir des expérimentations d’intersessions : c’est-à-dire des challenges, des exercices, de la réflexion à faire entre chaque séance.

Chaque outil est choisi en fonction du coaché, de sa personnalité, de sa vie, de son ou ses objectifs et enfin avec son accord.

Tout ce processus vous aide à mieux appréhender votre Moi et le monde qui vous entoure et ainsi trouver vos propres ressources. Pourquoi avec besoin de moi pour cela ?

Prendre de la hauteur par soi-même, ce n’est pas toujours la bonne option. En effet, entre ce que l’on ne veut pas voir, nos peurs, nos émotions, nos biais cognitifs et nos propres distorsions de l’esprit ; difficile d’être objectif et de prendre de la hauteur, de ne voir que les faits ; l’objectivité d’une situation. Cela demande des compétences spécifiques à cet acte et un haut niveau d’objectivité et d’introspection ; et quand bien même…

C’est pourquoi on a besoin d‘un autre pour cela, d’un autre qui est neutre, bienveillant, disponible et doté d’une écoute sans faille. Qui peut tout entendre et à qui l’on peut tout dire. Difficile également pour un proche de prendre ce rôle et cette responsabilité !

Lors de ces séances vous parlez à cœur ouvert dans un espace de confiance et dans une alliance de travail saine.

Durant un coaching bien souvent on comprend qui l’on est et comment on fonctionne

On comprend comment fonctionne les autres et comment mieux communiquer avec eux. On apporte une vision différente sur leur vécu. On fait une cartographie de notre vie à l’instant présent. On comprend comment accéder à nos besoins avec nos ressources. On fait des changements (petits comme grands) dans sa vie. On établit un plan d’action de vie à court, moyen ou long terme. Et on passe à l’action ! Droit dans nos bottes !

L’un est orienté problèmes (mais pas que). L’autre est orienté solutions (mais pas que). Et l’on a autant besoin d’exprimer ces problèmes que ces solutions.

Le psychologue travaille sur la notion principale du « pourquoi ? », intrinsèquement lié au passé. 

Il nous permet d’accoucher nos émotions, notre confusion, nos traumatismes, nos doutes, nos craintes : de les comprendre, de les voir différemment et de « digérer » ce qui a été. Il ne fait pas que cela, depuis toujours les psychologues se spécialisent de par la multitude d’outils et de techniques suivant leur cœur, leur passion et leur expérience. Ils sont également LES SEULS spécialistes des psychopathologies dans leur globalité. Le psychologue a des patients. Le coach a des clients. 

Le coach travaille sur la notion principale du « comment ? », intrinsèquement lié au futur, à la projection.

En coaching, on suit une courbe qui va de la cartographie de votre vie actuelle (le présent) et qui vous permet de vous projeter et de planifier le futur, ce que vous désirez, le changement voulu, quel qu’il soit.

Le coach se garde bien de « travailler » le territoire du passé, en n’outrepassant pas ses compétences et son champ d’action. Bien sûr, nous évoquerons le passé, nous irons même dans le passé parfois mais à seul fin de le verbaliser et de comprendre le présent, de poser le cadre du maintenant.

Une différence supplémentaire est que le coaching a une durée de vie limitée. En clair, vous savez quand vous commencez, mais vous savez également quand vous terminez. Entre ces deux points se passent un nombre incalculable de choses pour atteindre votre objectif.

Lorsque l’on va voir un psychologue, c’est nous qui mettons un terme aux séances quand nous nous sentons prêts.es. Nous savons quand nous commençons mais nous n’avons pas la date de fin. Cela permet de répondre à un autre besoin.

L’accompagnement par un psychologue est un incontournable et un excellent complément au coaching, pour celles et ceux qui le veulent/peuvent. C’est un avis personnel tiré de mon expérience propre. Le coaching n’est pas non plus une thérapie. 

Comment savoir ce qui est adapté pour vous ?

En contactant un.une coach certifié RNCP ou un.une psychologue (numéro ADELI). Pour savoir ce qui est adapté, il faut oser faire le premier pas et parler de ce qui ne nous convient pas et de ce que nous voulons pour nous-même ! 

Psy comme coach, tout nous différencie mais une chose nous rassemble…

%d blogueurs aiment cette page :